Dans l’Histoire, de nombreuses personnes sont parvenues à atteindre un haut niveau d’expertise dans plusieurs domaines, Léonard De Vinci, Elon Musk, Benjamin Franklin, Joseph Fouché, Winston Churchill, Nikola Tesla. Dans tous les domaines et même dans plusieurs d’entre eux nous n’avons jamais cessé de voir apparaître des géants. Comment ? Ils ont appris à apprendre.

Pouvez-vous tout apprendre ? Oui. Y arriverez-vous ? Peut-être pas. Voici toute le paradoxe de l’apprentissage. Nous pouvons tous tout apprendre mais nous n’y arriverons certainement pas. Apprendre demande de l’humilité et du courage ; Apprendre demande une discipline de fer ; Apprendre exige l’abandon de la facilité et de l’égo pour embrasser la quête de la difficulté et de l’erreur.

Nous ne pouvons pas supprimer l’échec, c’est une issue qui finira tôt ou tard par arriver. À l’inverse, nous devons l’accepter, l’utiliser comme notre phare dans les ténèbres du doute : quand nous échouons nous n’apprenons qu’une chose : une amélioration est possible.

Existe-t-il une voie parfaite ? Existe-t-il des techniques qui fonctionnent à tous les coups ? Absolument pas. Apprendre à apprendre ce n’est pas suivre des méthodes à l’aveugle, c’est embrasser un chemin de vie, une philosophie.

J’ai toujours aimé apprendre et j’ai cherché à optimiser ma formation. J’ai lu de nombreux ouvrages, testé et appliqué de nombreuses méthodes et j’en suis venu à quelques règles essentielles.

L’apprentissage est personnel. Quelque soit votre âge, votre profession, votre origine ou vos études supérieures, votre apprentissage d’une quelconque compétence est entre vos mains.

Dans ce blog je présente mes dernières découvertes, je présente les ouvrages indispensables à tout « lifelong learner », je donne des conseils basés sur mes propres expériences. Commençons à présent et pénétrons dans une aventure magnifique, celle du développement de nos compétences.

Pourquoi apprendre à apprendre ?

Chaque job, chaque activité, tout évolue de plus en plus vite. C’est votre capacité d’adaptation, votre capacité à vous mettre au niveau rapidement qui déterminera votre succès.

Que ce soit pour votre métier, pour apprendre une nouvelle langue, pour vous améliorer dans votre passion, apprendre à apprendre est une compétence clé que nous laissons trop facilement de côté.

Il est essentiel de comprendre que nous sommes entrés à l’âge de la connaissance, c’est votre capacité à maîtriser plusieurs domaines qui déterminera votre évolution.

Comment apprendre à apprendre ?

Après avoir lu de nombreux ouvrages de coachs, de psychologues et chercheurs en apprentissage j’ai réussi à déterminer une philosophie du développement de compétence, l’approche FARRRE : Fragmenter, Appliquer, Récupérer, Rater, Réfléchir, Espacer.

Fragmenter l’apprentissage

La première étape de l’apprentissage est de fragmenter la performance que vous souhaitez accomplir. Toute connaissance est systématiquement composée de sous-compétence.

Exceller dans chacune des sous-compétence est essentiel à l’accomplissement de la globalité. Quand vous jouez un morceau au violon, vous ne commencez jamais par l’ensemble de l’œuvre. Vous vous entraînez chaque jour sur un mouvement, une fois maîtrisé vous en travaillez un second puis vous mettez tout en commun et vous pratiquez l’œuvre globale.

Appliquer la compétence

L’apprentissage classique fait face à la problématique du transfert. Nous ne pensons jamais que nous sommes un bon entrepreneur parce’que nous avons suivi un master en entrepreneuriat et en innovation. Pourquoi en serait-il autrement pour le reste ? Êtes-vous un bon violoniste si vous avez suivi des cours de solfège ? Vous devez jouer pour vous améliorer. C’est en forgeant que l’on devient forgeron.

La pratique appliquée ou pratique dirigée vous pousse à pratiquer un exercice réel parallèlement à votre développement de compétences fragmentées.

À chaque fois que vous vous déconnectez de la réalité pour pratiquer un exercice, vous tombez dans le vice du transfert de connaissance. Tout apprentissage doit systématiquement être lié à une application réelle. Vous ne penseriez jamais voir un médecin soigner des patients sans avoir passé du temps à l’hôpital.

Récupérer la connaissance

Ce terme peut paraître abstrait, c’est une définition donnée en psychologie. En anglais on appelle cela le retrieval et c’est la MEILLEURE méthode d’apprentissage. C’est tout l’objet de l’ouvrage Make It Stick, toutes les études en sciences cognitives l’ont démontré : la récupération de la connaissance est la meilleure manière d’apprendre.

La récupération, comme son nom l’indique, consiste à récupérer de mémoire une information. Pas de relecture, pas de surlignage, pas de répétition avec un guide, il est essentiel à chaque exercice de pratiquer sans aide, d’essayer de réinvoquer la connaissance. C’est difficile et donne l’impression que l’on n’avance pas et pourtant cette technique donne les meilleurs résultats mais aussi l’apprentissage le plus rapide sur le long terme.

La récupération peut prendre plusieurs formes, l’enseignement, la pratique réelle, la technique Feynman , le journaling. En fait, elle est directement liée à l’étape précédente : Appliquer. Quand vous pratiquez en simulant des conditions réelles, vous êtes obligés de récupérer l’information de mémoire, c’est ce qu’on appelle apprendre par l’expérience.

Rater pour mieux évoluer

C’est un problème très français. Nous détestons l’échec. Pourtant si un indicateur est précis dans l’apprentissage c’est bien celui-ci. Quand on apprend il est essentiel de changer sa perception de l’échec. C’est un guide, la difficulté démontre qu’une progression est possible, l’échec prouve que nous manquons de maîtrise.

Des études menées par la psychologue Carole Dweck démontre que notre rapport à l’échec détermine directement notre vitesse de progression. Embrassez l’échec, intégrez-le comme un allié et plus comme un ennemi.

Mieux, les entreprises les plus performantes intègrent l’échec directement dans leurs moteurs de croissance. C’est le cas d’Amazon. Ils ne visent pas le succès d’une opération mais la vitesse avec laquelle ils peuvent en tester des dizaines voir des centaines pour échouer et itérer rapidement.

Réfléchir pour mieux viser

Je vous l’ai dit, le développement d’une compétence est un exercice personnel. Nul ne peut vous aider. C’est à vous de vous mesurer, d’identifier les erreurs et de penser à de nouvelles stratégies de développement. Les bons professeurs et les bons coachs vous guident mais vous laissent faire le travail de réflexion. Ils vous aiguillent et vous guident vers la solution mais c’est à vous de la trouver.

La réflexion est au cœur de la pratique délibérée, au cœur des techniques de méditation, de la philosophie stoïcienne. En fait toutes les personnes performantes, toutes les personnes qui excellent dans leur domaines sont passées par de nombreuses phases de réflexion. Dans l’armée vous faites un débriefing de mission. Avez-vous vu Formula One sur Netflix ? Les pilotes débrief après la course et travaillent avec l’équipe stratégique sur les axes d’amélioration.

Mesurez votre performance, réfléchissez à ce qu’il s’est mal passé, identifiez une nouvelle source d’amélioration, pratiquez le metalearning. Vous pouvez le faire dès maintenant en commençant par une feuille, un stylo et votre cerveau.

Espacer la pratique

Nul ne devient expert du jour au lendemain, c’est votre discipline et votre capacité à appliquer ces techniques sur le long-terme qui définira votre progression. Plus vous évoluez plus vous pourrez vous permettre d’espacer la pratique pour au final l’intégrer si naturellement que vous n’aurez plus à y penser.

Un apprentissage idéal vous invite à Fragmenter votre pratique, Appliquer dans le réel la connaissance, Récupérer de mémoire la connaissance, Rater pour identifier des axes d’amélioration, Réfléchir et mesurer votre pratique pour créer de nouvelles stratégies puis Recommencer en espaçant toujours plus les périodes d’apprentissage.

Les meilleurs sources pour développer vos compétences

Je ne sors pas cela de mon chapeau, cela fait plusieurs années maintenant que je prends plaisir à apprendre à apprendre et je le partage aujourd’hui avec vous. Il existe une multitude de sources, livres, podcasts, vidéos et articles sur le sujet. Je vous propose celles qui m’ont le plus appris :

Quels livres lire ?

  • Mets Toi Ça dans la tête, un livre écrit par trois experts en sciences cognitives présentant les dernières découvertes en apprentissage, en particulier la technique de la récupération.
  • Atteindre l’Excellence par Robert Greene, un livre qui présente la vie de certains grands maîtres de l’Histoire. Il est génial mais ne vous attendez pas à découvrir des conseils concrets, c’est avant tout une philosophie de l’apprentissage.
  • Talent Code de Daniel Coyle, cet ouvrage présente la pratique approfondie, une dénomination proche de la pratique délibérée. Coyle s’est rendu auprès des grands coachs, entraineurs et professeurs pour déterminer s’il n’y avait pas une recette de l’enseignement.
  • L’art D’apprendre de Josh Waitzkin, assez dur à trouver, cet ouvrage présente l’histoire de l’auteur, devenu expert en échec et en arts martiaux, un ouvrage présentant la pratique délibérée.
  • Ultralearning de Scott H. Young, je présente souvent cet auteur, reconnu pour avoir passé un master du MIT en seulement 1 an et appris plusieurs langues très rapidement. Cet ouvrage est plutôt orienté vers les professionnels et autodidactes pour organiser un apprentissage en solitaire.
  • Mindset de Carole Dweck, cet ouvrage présente les travaux de Carole Dweck, psychologue New-Yorkaise et ses travaux sur l’apprentissage et notre rapport psychologique à celui-ci. Le point fondamental de ce livre est le growth mindset et notre rapport à l’échec.
  • Peak, Anders Ericsson, Père de la pratique délibérée et expert de la performance présente dans un ouvrage assez abordable les fondamentaux de la pratique délibérée.
  • Expertise And Expert Performance de Anders Ericsson, plus lourd que Peak ce livre universitaire et technique présente en profondeur les travaux de l’auteur.

Quels blogs lire ?

  • Farnam Street, ce blog est très intéressant et va plus loin que le seul apprentissage. Vous trouverez de nombreux articles présentant l’apprentissage sous plusieurs aspects et une présentation de certaines méthodes efficaces.
  • Ness Labs, Excellent blog d’Anne-Laure Le Cunff, elle présente des outils d’optimisation de l’esprit ce qui peut être très utile dans le développement de compétence.
  • James Clear, il n’est plus à présenter grâce à son livre Atomic Habits, James Clear a écrit tout une série d’articles sur la pratique délibérée.

Vous pouvez aussi retrouver mes articles et guides sur l’apprentissage, je me suis servi de ces méthodes pour apprendre le développement logiciel ainsi que pour développer mes compétences en marketing et dans d’autres domaines qui m’intéressent.